Autochenilles Citroën de la Croisière noire

Vendredi 20 décembre, les élèves du CAP Maintenance des matériels de travaux publics, et de première Bac pro Maintenance des matériels automobiles et espaces verts, ont eu l’opportunité de visiter l’exposition consacrée aux autochenilles Citroën de la Croisière noire, au musée des Cordeliers, de Saint Jean d’Angély.

Dans un premier temps, les lycéens ont pu admirer une des authentiques autochenilles Citroën de la Croisière noire datant de 1924 classée parmi les Monuments Historiques. Le véhicule nommé « croissant d’argent » conservé au musée est celui d’Audouin Dubreuil qui parcouru 28 000 km à travers le continent africain de l’Algérie avec la traversée du Sahara jusqu’à l’ile de Madagascar.

Ensuite les élèves de Blaise Pascal ont pu découvrir une réplique d’une autre autochenille le Scarabée d’Or.

Dans le cadre du projet « Scarabée d’Or, un défi pour la Jeunesse », plus de 160 lycéens et étudiants encadrés par des enseignants et professionnels, se sont en effet lancés dans le défi de la construction d’une réplique en 2016.

Après  50 000 heures de travail, 1500 kilos de métaux, et presque 3 ans de labeur, les élèves du lycée Château d’Epluches, spécialisés dans la formation des jeunes aux métiers de l’automobile, les étudiants des Arts et Métiers, et de l’école d’Art Mural de Versailles, ont ainsi réalisé le prodige de la réplique parfaite que nos élèves ont pu admirer au musée des Cordeliers.

Une belle sortie pour nos lycéens, riche en enseignements, à l’initiative de Messieurs Bertin, Martineau, et Guillot, et un grand merci à la conservatrice du musée de son accueil.

A la découverte des métiers de l’environnement

Jeudi 14 novembre, à l’initiative de leur professeur principal, les élèves de troisième prépa métiers, du lycée Audouin Dubreuil, et du lycée Blaise Pascal ont eu l’opportunité de visiter un site unique en Europe situé en bordure du fleuve Charente, la Station de Lagunage de Rochefort.

 

Ils ont découvert le fonctionnement de la station avec la technique du lagunage, qui permet de traiter de façon économique et écologique les eaux usées de la ville de Rochefort. Le lagunage est une technique d’auto-épuration moins onéreuse qu’une station d’épuration traditionnelle (20 à 50 % de  moins en investissement et de 50 à 80 % de moins en coût de fonctionnement).

Ce procédé écologique d’épuration des eaux usées consiste en un lent écoulement de l’eau dans des bassins peu profonds, étanches. Dans les  anciens marais, les eaux sont épurées biologiquement,  sous l’action naturelle du vent, du soleil, des micro-algues, des bactéries et autres organismes vivants consommant les matières organiques.

Par ailleurs les boues récupérées sont valorisées, source d’énergie elles produisent de l’électricité et permettent à la station d’épuration d’être auto-suffisante.

Enfin ce site est également un lieu remarquable pour l’accueil de milliers d’oiseaux aquatiques (des canards comme des tadornes de belon, des échassiers comme des aigrettes…) du fait de l’abondance de plancton (abondance de daphnies et de vers de vase engendrée par le lagunage, source de nourriture pour les poissons).

Dans l’après midi, les lycéens se sont rendus à l’usine de production d’eau potable Lucien-Grand, à Saint-Hippolyte. Cette usine de production est la plus importante de la région Ouest, et alimente en eau potable le littoral de Charente-Maritime, de l’Ile de Ré à l’Ile d’Oléron. Ce fut l’occasion pour les élèves de revoir le cycle du traitement de l’eau, dans des espaces pédagogiques très attractifs. 

 

A la découverte des compagnons du devoir

Mercredi 6 novembre, à l’initiative de leur professeur principal, les élèves de troisième prépa métiers, du lycée Audouin Dubreuil, et du lycée Blaise Pascal ont pu découvrir d’autres métiers et formations proposés par l’association des Compagnons du devoir et du tour de France, lors d’une visite du centre de la Rochelle.

 

 

 

 

Accueillis par le prévôt, responsable de la Maison de La Rochelle, les lycéens ont pu ainsi mieux appréhender ce qu’est un compagnon du devoir et du tour de France, avec une formation dès 15 ans, alliant savoir-faire et savoir-être, technique et culture, et enfin tradition et innovation.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les 30 formations aux métiers proposés, du CAP à la Licence pro, sont répartis en 6 filières (Bâtiment, Métallurgie et industrie, métiers d’Art -comme maroquinier ou tapissier-, métiers du goût, métiers du vivant -comme paysagiste ou tonnelier- …..) et sont exercés en apprentissage (6 semaines en entreprises / 2 semaines en cours) , du menuisier au sellier, du forgeron au maréchal ferrant, en passant par le pâtissier….

 

 

 

 

 

 

 

 

Par ailleurs, le prévôt a évoqué dans la formation, le fameux « tour de France » élément fondamental du compagnonnage, qui amène l’apprenti à faire sa formation dans différentes villes, et / ou dans différents pays.

Pour plus d’informations

https://www.compagnons-du-devoir.com/

Portes ouvertes 17, 18, et 19 janvier 2020 et 13 et 14 mars2020.

Cette action  » à la découverte des métiers  » sera renouvelée dans l’année, et s’inscrit dans le cadre du Parcours de Découverte des Formations et des Métiers des élèves de troisième.

Mémoire des hommes

La Maison des Lycéens (MDL) présente à la médiathèque du lycée une exposition « Mémoire des hommes » Le Conflit de 1914-1918 et le centenaire de la signature du Traité de Versailles,  à destination des élèves, professeurs, et personnels de Blaise Pascal.

Au travers d’affiches de propagande, de cartes postales, de revues d’époque, d’uniformes, et d’ artisanat de tranchée, etc …. c’est tout le conflit de 1914 – 1918 qui est retracé.

Un questionnaire pédagogique élaboré par Monsieur Arnaud est à disposition des enseignants.

L’exposition commémorant l’armistice du 11 novembre 1918 et le centenaire de la signature du Traité de Versailles, est présentée à la médiathèque du lycée du 4  jusqu’au 15 novembre.

Audience correctionnelle et visite du CIRFA à La Rochelle

Mardi 1er octobre, les élèves de la classe de première CAP « Agents de Sécurité » ont eu l’opportunité d’être accueilli par le conseiller en recrutement du CIRFA de La Rochelle (Centre d’Information et de Recrutement des Forces Armées ). Ce dernier leur a notamment présenté les modalités de la Journée Défense et Citoyenneté (JDC), des préparations militaires (PM) etc …

Ils ont pu aussi assister à une audience, au Tribunal de Grande Instance (TGI), à juge unique, avec des décisions rendues immédiatement après la fin des plaidoiries.

Ce fut un complément « pratique » intéressant à leur formation magistrale sur le système judiciaire, et notamment le TGI étudié en cours par leur professeur de cadres juridiques.

Dans ses réquisitoires le procureur était très pédagogue puisqu’ il expliquait à chaque affaire , les différentes peines encourues (prison ferme, avec sursis, TIG -travaux d’intérêt général- , amende ….) et au final celle qu’il requérait. De même pour les plaidoiries des avocats.

Du sentiment de tous cela a permis de mieux comprendre le fonctionnement d’une audience correctionnelle et encore un grand merci aux professeurs, pour leur concours et implication dans ce projet.