4L trophy de l’Equipage BTS de LOIC ERAGNE et KEVIN BRIAND

LOIC ERAGNE et KEVIN BRIAND, élèves en deuxième année de BTS à Blaise Pascal se lancent à l’assaut de l’emblématique raid 4l trophy  du 15 au 25 février, alors bonne chance à l’équipage des « 4L charentaises »!

LOIC ERAGNE et KEVIN BRIAND préparent depuis 2016, sur leur temps libre, la mythique Renault 4L qui va  permettre de participer dès demain au 4L Trophy, le plus grand raid humanitaire étudiant d’Europe.

Cette aventure va les emmener dans le désert marocain, pour venir en aide aux enfants dans le besoin. Le départ se déroulera à Biarritz le 15 février , puis direction l’Espagne pour terminer au Maroc et commencer la partie raid dans le désert.

En plus de l’aspect sportif, ce raid a d’abord une vocation humanitaire, durant lequel l’équipage de LOIC  et KEVIN vont distribuer des fournitures scolaires dans les villages. Le but de ce raid est en effet aussi de venir en aide aux enfants marocains, dont l’accès à l’éducation est parfois compliqué. Cela fait maintenant 20 ans que cette aventure existe, et c’est plus de 60 tonnes de matériel qui ont été distribuées, ainsi que 13 écoles construites.

Bon raid 4L trophy du 15 au 25 février à l’Equipage de LOIC ERAGNE et KEVIN BRIAND !

 

Baptême de plongée

A l’initiative d’Alicia élève de première Bac Métiers de la sécurité, des lycéens de Blaise Pascal ont pu une nouvelle fois bénéficier d’une initiation à la plongée, encadrés par des moniteurs fédéraux du ROC (Royan Océan Club).

Après des explications sur le matériel, la manière de plonger, la façon de communiquer sous l’eau, les lycéens se sont équipés de palmes et de bouteilles de plongée remplis d’air normal mis sous pression, la respiration étant tout à fait naturelle grâce au détendeur.

Pour la plupart hormis Alicia, ce fut un baptême et un plaisir incomparable d’évoluer sous l’eau en « apesanteur » accompagné d’un moniteur.

Pour clôturer, les membres du ROC (Royan Océan Club) ont remis à chacun des lycéens un diplôme officiel.

Un grand merci encore aux moniteurs du ROC (Royan Océan Club), pour leur gentillesse , et leur accueil !

Neige en abondance à la Mongie !

Les élèves de la première CAP conducteur d’engins et travaux publics, et de la terminale CAP maintenance des matériels de travaux publics sont bien arrivés lundi à la Mongie (avec 1 mètre de neige fraiche !) pour leur séjour découverte professionnelle du milieu montagnard.

 

Au programme:  cours de ski, et surtout découverte professionnelle des métiers de dameur et de technicien d’entretien d’ engins (chasse-neige, dameuse ….).

En journée les lycéens ont l’opportunité pour la plupart de découvrir le ski, profitant de cours dispensés par des moniteurs professionnels, sur le plus grand domaine skiable pyrénéen.

Dès la fermeture des pistes à 18h, les élèves de conduite d’engins partent, par petits groupes en qualité de copilotes à l’assaut des 100 kilomètres de pistes du domaine, à bord des machines de damage de la station Grand Tourmalet-La Mongie.

Ils peuvent ainsi découvrir le métier de dameur (prolongement de la formation de conducteur d’engins), technicien de la neige qui travaille au service des pistes, et dont le rôle dans la sécurisation des sites est essentiel.

Les lycéens co-pilotent ainsi des machines sur chenilles équipées d’accessoires comme une lame-avant, une turbine, un treuil ou une fraise arrière, pour travailler toutes les parties du manteau neigeux. Dans certaines parties du domaine la pente est forte, il faut parfois amarrer la dameuse à un point fixe à l’aide de son treuil.

Sensations garanties sur ces formidables engins dont le prix d’achat unitaire est de plus de 300.000 euros.

Les élèves de la terminale CAP maintenance des matériels de travaux publics, quant à eux ont  la possibilité de découvrir les ateliers d’entretien des engins, que ce soient des dameuses, mais aussi des puissants chasse-neige. Ils peuvent ainsi observer des machines dont la puissance moyenne est de 300 kW pour une masse de 9 000 kg couplée à des systèmes hydrauliques très puissants.

Bon séjour aux élèves et à leurs encadrants !

De Blaise Pascal à Québec

Depuis septembre 2017, trois anciens élèves de Blaise Pascal, ont intégré le campus Notre-Dame-de-Foy à Québec, pour devenir pompiers professionnels au Canada.

Ils ont rejoint Anthony Perrier, ancien élève, de la promotion du baccalauréat 2012, qui après un passage à la brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP), et suite à un voyage au Canada en 2014, avait décidé de postuler à l’école des pompiers de Québec.


Damien Gallard (promotion 2011), Maxime Werkmeister, et Robin Fougeret (promotion 2012) suivent donc eux aussi la formation dispensée à l’École de pompiers du Campus Notre-Dame-de-Foy, pour intégrer à l’issue de  cette dernière les  services incendies québecois.

Un grand bravo à ces quatres anciens élèves de Blaise Pascal pour ces parcours exemplaires !

Devoir de mémoire au festival de la BD d’Angoulême

Cette année encore, les classes de la seconde Bac Pro maintenance des matériels, du lycée des métiers Blaise Pascal ont pu visiter le FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA BD d’Angoulême, qui fêtait son 45ème anniversaire.
Une sortie qui s’inscrivait dans le prolongement d’un travail pédagogique initié dans différentes matières dans l’établissement, et de l’exposition présentée par la Maison des lycéens Blaise Pascal : « La BD, petite histoire du 9ème art », à la médiathèque du lycée  jusqu’au 2 février.
Les élèves ont ainsi eu l’opportunité de voir les planches originales de la Bande dessinée : « Ma Guerre, de la Rochelle à Dachau » , à l’Espace mémoriel de la Résistance et de la Déportation de Charente.

Cet album de Tiburce Oger présente le témoignage de Guy-Pierre Gautier, son grand-père, survivant de Dachau, résistant engagé en 1943 dans la brigade « Liberté » des francs-tireurs et partisans de La Rochelle.
A travers les planches de la BD, les élèves ont découvert l’expérience vécue par ce jeune étudiant rochelais, entré en résistance contre l’occupant, les sabotages de voies ferrées, l’arrestation de son réseau avec les interrogatoires par la gestapo, la déportation avec le voyage infernal en wagons à bestiaux jusqu’à Dachau, et enfin l’apparition de la silhouette immense d’un GI américain qui annonce la fin du cauchemar le 30 avril 1945.
Ce récit sonne comme un devoir de mémoire.
Dans un tout autre univers, les lycéens ont ensuite pu se plonger dans le monde du Manga avec l’exposition Hiro Mashima, le créateur de la série, « Fairy Tail », dont 6 millions d’exemplaires de la série ont été vendus en France, mais aussi celle d’ Osamu Tezuka que l’on surnommait « le Dieu du Manga » au Japon.

Après cette riche journée, rendez-vous est déjà pris pour la 46ème édition du festival et un grand merci aux organisateurs de la sortie, Christine, Julia, Laurence et Yann !