Autochenilles Citroën de la Croisière noire

Vendredi 20 décembre, les élèves du CAP Maintenance des matériels de travaux publics, et de première Bac pro Maintenance des matériels automobiles et espaces verts, ont eu l’opportunité de visiter l’exposition consacrée aux autochenilles Citroën de la Croisière noire, au musée des Cordeliers, de Saint Jean d’Angély.

Dans un premier temps, les lycéens ont pu admirer une des authentiques autochenilles Citroën de la Croisière noire datant de 1924 classée parmi les Monuments Historiques. Le véhicule nommé « croissant d’argent » conservé au musée est celui d’Audouin Dubreuil qui parcouru 28 000 km à travers le continent africain de l’Algérie avec la traversée du Sahara jusqu’à l’ile de Madagascar.

Ensuite les élèves de Blaise Pascal ont pu découvrir une réplique d’une autre autochenille le Scarabée d’Or.

Dans le cadre du projet « Scarabée d’Or, un défi pour la Jeunesse », plus de 160 lycéens et étudiants encadrés par des enseignants et professionnels, se sont en effet lancés dans le défi de la construction d’une réplique en 2016.

Après  50 000 heures de travail, 1500 kilos de métaux, et presque 3 ans de labeur, les élèves du lycée Château d’Epluches, spécialisés dans la formation des jeunes aux métiers de l’automobile, les étudiants des Arts et Métiers, et de l’école d’Art Mural de Versailles, ont ainsi réalisé le prodige de la réplique parfaite que nos élèves ont pu admirer au musée des Cordeliers.

Une belle sortie pour nos lycéens, riche en enseignements, à l’initiative de Messieurs Bertin, Martineau, et Guillot, et un grand merci à la conservatrice du musée de son accueil.

Journée Portes Ouvertes 2020

A la découverte des métiers de l’environnement

Jeudi 14 novembre, à l’initiative de leur professeur principal, les élèves de troisième prépa métiers, du lycée Audouin Dubreuil, et du lycée Blaise Pascal ont eu l’opportunité de visiter un site unique en Europe situé en bordure du fleuve Charente, la Station de Lagunage de Rochefort.

 

Ils ont découvert le fonctionnement de la station avec la technique du lagunage, qui permet de traiter de façon économique et écologique les eaux usées de la ville de Rochefort. Le lagunage est une technique d’auto-épuration moins onéreuse qu’une station d’épuration traditionnelle (20 à 50 % de  moins en investissement et de 50 à 80 % de moins en coût de fonctionnement).

Ce procédé écologique d’épuration des eaux usées consiste en un lent écoulement de l’eau dans des bassins peu profonds, étanches. Dans les  anciens marais, les eaux sont épurées biologiquement,  sous l’action naturelle du vent, du soleil, des micro-algues, des bactéries et autres organismes vivants consommant les matières organiques.

Par ailleurs les boues récupérées sont valorisées, source d’énergie elles produisent de l’électricité et permettent à la station d’épuration d’être auto-suffisante.

Enfin ce site est également un lieu remarquable pour l’accueil de milliers d’oiseaux aquatiques (des canards comme des tadornes de belon, des échassiers comme des aigrettes…) du fait de l’abondance de plancton (abondance de daphnies et de vers de vase engendrée par le lagunage, source de nourriture pour les poissons).

Dans l’après midi, les lycéens se sont rendus à l’usine de production d’eau potable Lucien-Grand, à Saint-Hippolyte. Cette usine de production est la plus importante de la région Ouest, et alimente en eau potable le littoral de Charente-Maritime, de l’Ile de Ré à l’Ile d’Oléron. Ce fut l’occasion pour les élèves de revoir le cycle du traitement de l’eau, dans des espaces pédagogiques très attractifs. 

 

A la découverte des compagnons du devoir

Mercredi 6 novembre, à l’initiative de leur professeur principal, les élèves de troisième prépa métiers, du lycée Audouin Dubreuil, et du lycée Blaise Pascal ont pu découvrir d’autres métiers et formations proposés par l’association des Compagnons du devoir et du tour de France, lors d’une visite du centre de la Rochelle.

 

 

 

 

Accueillis par le prévôt, responsable de la Maison de La Rochelle, les lycéens ont pu ainsi mieux appréhender ce qu’est un compagnon du devoir et du tour de France, avec une formation dès 15 ans, alliant savoir-faire et savoir-être, technique et culture, et enfin tradition et innovation.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les 30 formations aux métiers proposés, du CAP à la Licence pro, sont répartis en 6 filières (Bâtiment, Métallurgie et industrie, métiers d’Art -comme maroquinier ou tapissier-, métiers du goût, métiers du vivant -comme paysagiste ou tonnelier- …..) et sont exercés en apprentissage (6 semaines en entreprises / 2 semaines en cours) , du menuisier au sellier, du forgeron au maréchal ferrant, en passant par le pâtissier….

 

 

 

 

 

 

 

 

Par ailleurs, le prévôt a évoqué dans la formation, le fameux « tour de France » élément fondamental du compagnonnage, qui amène l’apprenti à faire sa formation dans différentes villes, et / ou dans différents pays.

Pour plus d’informations

https://www.compagnons-du-devoir.com/

Portes ouvertes 17, 18, et 19 janvier 2020 et 13 et 14 mars2020.

Cette action  » à la découverte des métiers  » sera renouvelée dans l’année, et s’inscrit dans le cadre du Parcours de Découverte des Formations et des Métiers des élèves de troisième.

GRETA Poitou-Charentes

Zoom sur : demain je serai conducteur d’engins de travaux publics, je prépare le CAP !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Youtube

Bâtiment – Bois et dérivés | Evènements | Transport – Logistique | 24 octobre 2019 | 0 commentaires

La filière travaux publics bien implantée au sein du Greta en Charente-Maritime.

Le lycée Emile Combes à Pons avec un Bac pro Travaux publics, un BTS TP et une licence professionnelle TP et le lycée Blaise Pascal à Saint Jean d’Angély avec une filière maintenance et une filière conduite d’engins et construction en canalisation, adhérents au Greta Poitou-Charentes contribuent à la qualification de très nombreux jeunes de 16 à 26 ans dans les travaux publics chaque année.

 

Découvrez le site de formation du Greta situé près de Saint Jean d’Angély à Bignay (17400).

Faites confiance au Greta et profitez d’un équipement adapté et de l’expertise de nos formateurs permanents présents depuis 14 ans.

Tous les ans  24 à 30 adultes ou jeunes bénéficient d’un contrat de professionnalisation et d’une formation de conducteur d’engins de travaux publics et carrières. La formation est réalisée sur une année scolaire si le jeune complète une formation de base obtenue souvent en maçonnerie, construction en canalisation, maintenance, conduite des équipements agricoles, bac professionnel TP ou en deux ans si le salarié démarre un parcours qualifiant.

Les jeunes sont répartis en deux ou trois groupes sur la partie théorie et topographie selon les effectifs et 4 groupes en pratique sur le terrain d’évolution annexe du lycée Blaise Pascal à Bignay avec deux à trois formateurs sur le terrain.

 

Une seconde formation permet à ces jeunes et ceux qui arrivent d’autres écoles de poursuivre leur parcours en préparant le CAP de conducteur routier en alternance, en contrat de professionnalisation sur une année. Les chefs d’entreprise encouragent les jeunes dans ce sens et s’investissent énormément pour leur avenir.

Tous les ans l’information est largement relayée par la Fédération Régionale des Travaux Publics Nouvelle-Aquitaine et l’ensemble des entreprises du secteur professionnel. Les jeunes ont l’opportunité de choisir parmi un panel d’activités et d’entreprises très important. Ils peuvent travailler en carrières, en construction de routes, en assainissement, construction de réseaux, en terrassement, en voirie et parfois dans le domaine des travaux agricoles.

 

Les deux équipes de formateurs et l’équipe administrative sont fidèles au Greta depuis le démarrage de ces formations. Ces derniers sont habilités pour les tests CACES ®, pour les examens AIPR (autorisation d’intervention à proximité des réseaux) et accompagnent parfois leur collègue formatrice pour la formation de tuteurs de l’ordre des Tuteurs de la FNTP.

Page de la formation ICI

Contactez l’agence de Pons