Blaise Pascal Vice-champion Régional



bien se conduire 2038
Les lycéens de Blaise Pascal se sont classés deuxième au challenge « CONDUIRE ET BIEN SE CONDUIRE » lors de la dernière journée qui voyait s’affronter, les meilleurs équipes de la Région Poitou-Charentes. 

bien se conduire 2035

En effet, vendredi 24 mai lors de manifestation spéciale, trois équipes de Blaise Pascal étaient sélectionnées pour participer au challenge final entre les équipes de lycéens s’étant le mieux comportées sur le circuit, et pour une démonstration exceptionnelle de la prévention routière (crash test…stand de prévention de l’alcoolémie et de stupéfiants, stand présentant les dangers de l’usage du portable au volant…).

bien se conduire 2022

A l’issue de la compétition, Manon, Romain, Charly, et Rémy de 1ère BSP se sont classés second, avec le meilleur temps chronométré sur tour de circuit et le meilleur respect des consignes de sécurité. 

Ces élèves de Première Bac Pro Sécurité et Prévention mais aussi d’autres lycéens de Blaise Pascal de Première et Terminale Bac pro Maintenance mécanique automobile et de Première Bac Pro Sécurité et Prévention, ont  eu l’opportunité de participer cette année à un programme de sensibilisation de sécurité routière,  sur le circuit de kart de Champniers en Charente.

bien se conduire 2003

Présenté par notre infirmière, Agnès, dans le cadre du Budget Participatif des Lycées 2012, voté et financé par la Région Poitou-Charentes, ce projet basé sur des valeurs de citoyenneté utilise le karting comme outil pédagogique. En effet, il vise à aider les jeunes à prendre conscience de leur rôle citoyen de conducteurs et d’usagers de la route, à développer des ressources nécessaires pour adopter une conduite responsable et sûre pour soi-même, mais aussi pour les autres.

Face au lourd constat que plus de 90% des accidents ont pour origine le comportement inadapté des usagers de la route face à une situation donnée, et à fortiori pour une population encore plus à risque celle des 16 /25 ans,  il s’agissait de faire prendre conscience aux élèves des risques encourus, afin de susciter leur réflexion sur l’utilité de la règle, le sens du droit ainsi que la nécessité d’une conduite citoyenne.

Après une longue présentation et des rappels de Christophe et surtout d’Anthony, chargé de la Sécurité Routière au commissariat d’Angoulême, sur le respect des règles et du Code de la Route,  les sanctions, mais aussi l’importance de la condition physique, du sommeil, de la concentration, de la consommation de produits (alcool, drogues, médicaments) et ses conséquences dangereuses sur la  façon de conduire,  sur le port de la ceinture de sécurité et du casque, sur le partage de l’espace, et des principes de sécurité, les élèves sont passés à une mise en situation dans le cadre d’une épreuve manipulatoire de karting en adéquation avec la présentation et le respect des thématiques abordés dans la matinée. Il a par ailleurs évoqué une nouvelle cause d’accidentologie, l’usage du téléphone portable, et du« texting» qui augmente les risques de perte de contrôle du véhicule.

bien se conduire 2018

Au final, la collaboration entre Christophe pilote professionnel, et Anthony motard de la police nationale d’Angoulême a permis aux élèves de faire un lien direct entre l’apport théorique basé sur des valeurs de citoyenneté et la réalité sur un site de sport mécanique.

Un film élaboré conjointement par Agnès l’infirmière et Baptiste professeur de maintenance mécanique automobile est en cours de réalisation afin d’être présenté à l’ensemble des élèves du lycée. Il y sera bien sûr question du rôle citoyen de conducteurs et d’usagers de la route, des problèmes engendrés par la consommation d’alcool et de stupéfiants sur le comportement au volant, mais aussi et enfin de tous les aménagements techniques réalisés pour sauver des vies (air bag, déformation des véhicules etc ….)

bien se conduire 2048

Encore un grand bravo à tous les participants à ce beau projet !

CONDUIRE ET BIEN SE CONDUIRE

Les élèves de Première Bac Pro Sécurité et Prévention, ont participé à une journée de sensibilisation de sécurité routière, vendredi 8 février, sur le circuit de kart de Champniers en Charente.

Présenté par notre infirmière, Agnès dans le cadre du Budget Participatif des Lycéens 2012, voté et financé par la Région Poitou-Charentes, ce projet basé sur des valeurs de citoyenneté utilise le karting comme outil pédagogique. En effet, il vise à aider les jeunes à prendre conscience de leur rôle citoyen de conducteurs et d’usagers de la route, à développer des ressources nécessaires pour adopter une conduite responsable et sûre pour soi-même, mais aussi pour les autres.

Face au lourd constat que plus de 90% des accidents ont pour origine le comportement inadapté des usagers de la route face à une situation donnée, et à fortiori pour une population encore plus à risque celle des 16 /25 ans,  il s’agissait de faire prendre conscience aux élèves des risques encourus, afin de susciter leur réflexion sur l’utilité de la règle, le sens du droit ainsi que la nécessité d’une conduite citoyenne.

Après une longue présentation et des rappels de Christophe et surtout d’Anthony, chargé de la Sécurité Routière au commissariat d’Angoulème, sur le respect des règles et du Code de la Route,  les sanctions, mais aussi l’importance de la condition physique, du sommeil, de la concentration, de la consommation de produits (alcool, drogues, médicaments) et ses conséquences dangeureuses sur la  façon de conduire,  sur le port de la ceinture de sécurité et du casque, sur le partage de l’espace, et des principes de sécurité, les élèves sont passés à une mise en situation dans le cadre d’une épreuve manipulatoire de karting en adéquation avec la présentation et le respect des thèmatiques abordés dans la matinée. Il a par ailleurs évoqué une nouvelle cause d’accidentologie, l’usage du téléphone portable, et du « texting »qui augmente les risques de perte de contrôle du véhicule.

Au final, la collaboration entre Christophe pilote professionnel, et Anthony motard de la police nationale d’Angoulème a permis aux élèves de faire un lien direct entre l’apport théorique basé sur des valeurs de citoyenneté et la réalité sur un site de sport mécanique.

Journée mondiale de lutte contre le Sida

Mercredi 28 novembre, comme l’an passé,  les lycéens et personnels de Blaise Pascal se sont engagés à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida.
Après  l’opération petit-déjeuner « branché » avec distribution de préservatifs et de documents d’information,  les élèves ont pu participer à une soirée gratuite, placée sous le signe de la prévention à la salle Aliénor d’Aquitaine.
En effet outre le concert très apprécié des « Méli-Srock », les élèves ont pu de nouveau être  sensibilisés aux risques du sida à travers différents ateliers : stand d’information tenu par Agnès notre infirmière, atelier de sérigraphie de logos de prévention sur tee shirt ….
Une belle soirée et un grand merci aux participants toujours aussi impliqués et aux différents acteurs du projet !!

Don d’organes – l’association France ADOT informe

Dans le cadre du Comité d’Education à la Santé et à la Citoyenneté, le lundi 2 avril 2012, de 8h30 à 10h et de 10h à 11h30, les élèves de seconde et de première Bac pro ont bénéficié d’une information concernant le don d’organes et de tissus humains par l’association FRANCE ADOT 17 au Lycée Blaise Pascal.

A l’initiative d’un professeur de sciences et soutenu par  la proviseur-adjoint  et  l’ infirmière scolaire, deux personnes greffées sont venues témoigner et sensibiliser nos élèves de l’intérêt à susciter une réflexion avec ses proches sur le sujet du don d’organes.

Après la projection d’une vidéo déclinant les différentes étapes d’un don (de la mort encéphalique d’un individu au choix de la famille en passant par le prélèvement des organes et la greffe d’ une personne malade), les élèves ont pu échanger avec les intervenants ponctué par leurs témoignages émouvants. Les statistiques montrent un cruel manque de donneurs et une importante liste d’attente de personnes à greffer (rein, coeur, moelle osseuse, sang).

Afin de se procurer la carte de donneur, effective à partir de 13 ans, les intervenants ont donné les coordonnées du site de leur association  france-adot.org et vivement conseillé aux jeunes de lever le silence concernant ce sujet en donnant leur avis à leurs proches et permettre ainsi une meilleure connaissance du choix de chacun concernant le don d’organes post-mortem ou de son vivant.

Invitation Soirée Débat à Matha

 

 

 

Pour plus d’informations sur cet évènement, vous pouvez cliquer sur ce lien :

Marque Page-REAP