A la découverte de l’enseignement agricole

Dans le cadre du Parcours de Découverte des Formations et des Métiers, les élèves de troisième préparation professionnelle ont pu découvrir la voie de l’enseignement agricole avec une visite d’un établissement des Deux Sèvres , le lycée agricole Jacques Bujault de Melle, avec leurs enseignants Messieurs Bonacki et Martineau, lundi 27 mars.

Le Lycée de Melle qui est rattaché au Ministère de l’Agriculture, travaille en collaboration très étroite avec le lycée horticole Gaston Chaissac (spécialisé en horticulture) de Niort mais aussi le Centre de Formation d’Apprentissage Agricole. 

 

 

 

 

 

 

 

Accueillis par la proviseure adjointe et les CPE de l’établissement, les troisièmes ont ainsi pu visiter l’Exploitation Agricole, véritable ferme pédagogique, sous la conduite d’élèves de seconde, avec notamment l’élevage caprin, l’élevage bovin avec la fameuse race Parthenaise, et enfin l’élevage ovin. Outre ces productions animales, les lycéens ont pu aussi découvrir que l’établissement propose des formations plus orientées sur la gestion des milieux naturels et la faune.

 

 

 

 

 

 

L’après-midi fut consacrée à la visite des plus anciennes mines d’argent des Rois Francs exploitées du VIIème à la fin du Xème siècle, à l’époque de Charlemagne, pour approvisionner l’atelier monétaire en métal précieux.

Après une projection d’un film en 3D présentant l’histoire des mines, les techniques minières et métallurgiques, et la fabrique de la monnaie (denier ou obole), les élèves ont parcouru en souterrain de 350m de galeries, d’où était extrait le minerai d’argent.

 

 

 

 

 

 

De nouvelles visites de découverte des Formations et des Métiers sont à venir, afin d’aider les élèves dans leur choix d’orientation.

A la découverte des métiers

Lundi 20 mars, à l’initiative de Messieurs Bonacki et Martineau, les élèves de troisième préparation professionnelle ont pu découvrir d’autres métiers et formations proposés dans deux établissements de Charente Maritime, le lycée de l’atlantique de Royan et le lycée du Pays d’Aunis de Surgères.

Accueillis par le chef de travaux et la CPE de l’établissement de Royan , les élèves ont pu ainsi mieux appréhender de nombreuses formations ayant trait au bâtiment : Technicien du Bâtiment,Technicien en Installation des Systèmes Energétiques et Climatiques,  Fabricant de Menuiserie, Mobilier et Agencement, Serrurier Métallier, et enfin Tailleur de Pierre….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lycée propose par ailleurs des formations liées aux métiers de bouche (cuisine et service en restaurant) et enfin un métier d’art méconnu tapissier d’ameublement en décor ou en Siège.

 

 

 

 

 

 

L’après midi les lycéens ont visité le Lycée du Pays d’Aunis de Surgères, établissement labellisé « Lycée des Métiers du Bois » qui prépare aux métiers de menuisier et d’ébéniste, de la 3ème prépa pro au diplôme post bac des métiers d’art.

La filière commerce (employé de commerce multi spécialités, et vendeur conseil de produits techniques), proposée dans ce lycée a aussi fait l’objet d’une présentation très intéressante.

 

Enfin, pour achever cette journée ils ont pu visiter les installations éoliennes situées à Bernay Saint Martin entre Surgères et Saint Jean d’Angély. Cette action qui sera renouvelée s’inscrit dans le cadre du Parcours de Découverte des Formations et des Métiers des élèves.

LUTETIA, 1945 – LE RETOUR DES DÉPORTÉS

Mercredi 18 janvier, les élèves de troisième préparation professionnelle ont pu voir une exposition créée en 2015, pour marquer le 70e anniversaire du retour des déportés, « LUTETIA, 1945 – LE RETOUR DES DÉPORTÉS ».

En 1940, l’hotel de luxe Le LUTETIA, est réquisitionné pendant l’occupation allemande de Paris, et abrite le siège de l’Abwehr (service de renseignements de l’état-major allemand). A La libération des camps en 1945, il devient le principal centre d’accueil en France des survivants de retour de déportation.
Au travers de panneaux d’exposition , d’objets, et de témoignages vidéos de déportés, de familles et du personnel d’accueil de l’hôtel LUTETIA, les élèves ont ainsi pu mieux appréhender l’arrivée des déportés en 1945 ; les réactions des témoins de l’époque ; la prise de conscience de la tragédie en France, l’accueil de survivants étrangers :  enfants juifs de Buchenwald ; Polonais ; Espagnols ; dont certains restèrent en France ; et enfin découvrir les témoignages de grandes résistantes comme Germaine Tillion ou Geneviève de Gaulle ayant survécu à l’univers concentrationnaire.

Un grand merci aux membres des Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation (AFMD 17), pour leur accueil, et leur engagement à perpétuer la mémoire.

L’exposition est présentée du 16 au 21 janvier à l’hôtel de ville de Saint Jean d’Angély, et ensuite à Saintes, et Pons.

Cuisine éphémère : Atelier pâtisserie avec Philippe Garay

img_6979img_6975img_6978
Dans le cadre de la semaine du goût organisée par la Mairie de Saint Jean d’Angély, les élèves de 3ème prépa pro du lycée ont pu assister mercredi 12 octobre, à un atelier pâtisserie avec Philippe Garay, chef pâtissier de « La Gourmandise ».
img_6981

De la théorie à la pratique, les élèves ont pu réaliser des tuiles aux framboises, à l’orange, et au chocolat sous la conduite et les conseils avisés du chef pâtisserie Philippe Garay.

img_6986

La dégustation des pâtisseries  a d’ailleurs remporté un franc succès !

img_6988

Au dire de tous les élèves participants, ce fut un atelier très intéressant, et enrichissant et à renouveler l’an prochain dans le cadre de la prochaine semaine du goût ….

Un grand merci encore aux différents services de la municipalité, impliqués dans cette opération.

Visite du Shtandart

IMG_6848
Mercredi 8 juin, les élèves 3eme Prépa Pro (préparation professionnelle) ont pu découvrir au cœur de l’ancien arsenal de Rochefort, crée par Louis XIV, face aux magasins du quai aux Vivres, la réplique de la frégate russe «  Shtandart  ».
IMG_6838IMG_6828IMG_6843
Mise en chantier en 1703, par le tzar Pierre le grand en même que la fondation de la ville de Saint-Pétersbourg, sur les bords de la Néva, le Shtandart, « Etendart » de la nouvelle marine impériale  fut achevé à l’époque en à peine 5 mois sous le regard impatient du Tzar qui l’enverra affronter l’éternel ennemi suédois. Détruit en 1727, il  reste un emblème national puissant, tout comme l’Hermione.
IMG_6837IMG_6826IMG_6840
En 1994, un groupe de passionnés, soutenu par les gouvernements russe et britannique et hollandais, lance un chantier de  reconstruction. Les sources directes manquent mais le projet prend forme et la réplique du Shtandart voit le jour 5 ans plus tard. Depuis 2000, la frégate sillonne les océans et nous invite à partager les légendes et réalités d’une marine russe impériale méconnue.

IMG_6822

Une visite riche en enseignements très appréciée par les lycéens. Un grand merci à Coralie, Fabrice, Romain pour l’encadrement .