CAP Conducteur d’engins de TP et de carrière

 

Conditions d’accès :

–          Formation initiale : après une classe de 3ième

–          Formation continue : après un diplôme de niveau V

Durée de la formation :

–          Formation initiale : 2 ans dont 12 semaines de PFMP (période de formation en milieu professionnel), au lycée 45 % d’enseignement professionnel et 55% d’enseignement général

–          Formation continue : 1 an en contrat de professionnalisation avec alternance en entreprise et au lycée Blaise Pascal dans le cadre du GRETA Saintonge

Poursuite d’étude : Le CAP est un diplôme qui a pour principal objectif  de permettre au jeune une insertion rapide dans le monde du travail.  Toutefois il existe une passerelle pour poursuivre en bac professionnel Travaux publics par une intégration en classe de 1ère professionnelle.

Débouchés : (extrait du référentiel du diplôme) :

L’emploi de conducteur d’engins est un emploi qui exige une qualification.

Au sein des entreprises routières, de canalisations, de terrassement et de carrière, il est amené à utiliser  plusieurs types d’engins, notamment des machines spécifiques.

À travers les activités les plus courantes (travaux d’extraction, activité de transport, opérations de finition, opérations de chargement, travaux de mise en œuvre), on identifie 12 emplois-types de conducteurs d’engins : conducteur de pelle, de bouteur, de chargeuse sur chenilles, de tractopelle, de tombereau, de décapeuse, de dragline, de niveleuse, de finisseur, de chargeuse, de chariot télescopique de chantier, de compacteur.

Parmi ces 12 emplois-types, certains emplois apparaissent comme sensibles : ils constituent le cœur du métier de conducteur d’engins avec des spécificités concernant les finisseurs, les draglines ou les niveleuses :

– le conducteur de pelle : cet emploi requiert des capacités conjointes de productivité, de précision et de finition. Un conducteur de pelle confirmé ou expérimenté est un profil recherché sur le marché du travail ;

– le conducteur de chargeuse, de tombereau, de décapeuse : les activités conjointes de chargement, de transport et de déchargement liées à la production, induisent des exigences strictes en matière de sécurité ;

– le conducteur de bouteur, de chargeuse sur chenilles, demande à la fois des capacités de production,de précision et de finition ;

– le conducteur de niveleuse ou de finisseur : ces deux emplois requièrent des capacités liées à la réalisation de travaux de nivellement très précis. Un conducteur de niveleuse ou de finisseur confirmé ou expérimenté est également un profil recherché ;

– le conducteur de compacteur : cet emploi a fortement évolué ces dernières années du fait de nouvelles caractéristiques d’engins et d’exigences plus strictes en matière de compactage et de sécurité.

Evolution de carrière : Les entreprises des travaux publics permettent une promotion interne et il n’est pas rare qu’un titulaire d’un CAP évolue vers un emploi de chef d’équipe  après quelques années qui auront fait de lui un professionnel reconnu.

Commentaires clos.